You are here

Le portrait du mois de #Mai

Monday 25 May 2020

Rencontre avec Nicolas Renaud, vététiste engagé!

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots? 

Je suis donc Nicolas Renaud, je suis né il y a 50 printemps dans le Territoire de Belfort. À. mon arrivée en Champagne en 1984, j'ai tout de suite été attiré par le territoire du Parc qui présente des similitudes de paysages avec ma région natale (sauf pour les vignes!). J’ai résidé une petite dizaine d’années à Condé sur Marne qui est une commune limitrophe du Parc. Ce positionnement m’ouvrait un accès direct au territoire du Parc en vélo ou à pied, pour en savourer les attraits. Maintenant je vis et travaille à Chalons en Champagne où je suis agent territorial au sein d’une collectivité.

 

 

Parlez nous de vos activités ? 

Depuis ma plus tendre enfance passée en campagne en Franche-Comté, je suis un adepte de la randonné pédestre, puis je suis devenu pratiquant de sports de pleine nature (VTT, trail, course d’orientation). Au départ, j'étais dans une position de consommateur de toutes ces activités. Puis, progressivement, j’ai pris conscience qu’il fallait que j’évolue sur une position d’acteur des mes pratiques.
A l’occasion d’une compétition de VTT en Isère, j’ai rencontré en 2011 une partie de l’équipe du Moutain Bikers Foundation (MBF) de l’époque. Ils m’avaient alors exposé la philosophie de l’association de vététistes qui milite pour le développement durable et responsable du VTT en conduisant des actions auprès des vététistes pour les sensibiliser dans leur pratique et leurs actions locales, ainsi qu’auprès des institutions pour les aider dans leurs réflexions. 

C'est donc tout naturellement que j'ai adhéré à cette association et me suis rapproché des pratiquants  locaux, des collectivités locales  et des autres acteurs de l'espace naturel où se pratique le VTT. Rapidement avec une petite équipe, nous avons mené des actions de sensibilisation, souvent en lien avec d'autres associations. Des actions de nettoyage de la nature, d'aménagement de traces VTT ou encore des brigades vertes qui consistent à patrouiller sur les sentiers empruntés par une randonnée VTT après le passage des participants, afin de ramasser d'éventuels déchets abandonnés lors de l'événement et d'évaluer l'impact laissé par le passage des vélos. 

Depuis trois ans, nous sommes également partenaires des "Virades de l'Espoir" à Villers Marmery où nous sommes très impliqués. 

En effet, nous participons au balisage de la randonnée VTT conduit par leur traceur officiel, en veillant à une approche respectueuse de la technique employée. Puis, nous assurons le ravitaillement en victuailles des randonneurs à mi-parcours des circuits et enfin nous assurons une brigade verte assortie d'un débalisage méticuleux. 

Par ailleurs, mes différentes pratiques sportives (VTT, trail, course d'orientation) en Montagne de Reims m'ont permis de me créer un réseau avec d'autres pratiquants et acteurs de la forêt. Ces relations me permettent d'étendre une approche respectueuse et durable de la pratique des sports outdoor de manière transverse. 

Enfin, lors de toutes mes activités sportives ou associatives dans le milieu naturel, je garde mon côté contemplatif en éveil et je prends soin d’avoir un appareil photo à portée de main pour capturer un paysage, une fleur, un rang de vignes, un arbre remarquable… que je partage ensuite sur certains réseaux sociaux!

 

Quels sont vos liens avec le Parc naturel de la Montagne de Reims? 

Mes liens avec le Parc remontent à avril 2014! Je n’étais pas adhérent encore au MBF, mais webmaster du site internet de vététistes locaux qu’était VTT51.com.

Avec d'autres acteurs amateurs et professionnels (ONF, offices du tourisme, moniteurs VTT), nous avions été identifiés et invités par le Parc afin de réfléchir sur l’état des lieux de ses circuits VTT et leur avenir. J’ai collaboré à l’époque à établir un tracé cartographique de futurs tracés dans le triangle Verzy/Louvois et Trépail.

Parallèlement, j’avais eu des échanges avec le Parc pour le tracé de compétition de VTT et ainsi mieux comprendre ses attentes en matière environnementales concernant la pratique sportive sur son territoire.

En 2017, la chargée de mission tourisme durable m’a contacté au titre du correspondant local du MBF pour finaliser le tracé du d’un circuit VTT au départ de Sermiers. Certains tronçons techniques de ce circuit présentaient des problématiques de tracé nécessitant une expertise de pratiquants éclairés.

En lien avec le Parc et le bureau central du MBF à Grenoble, nous avons décidé d’inscrire le chantier de finition du circuit au challenge "Take Care of Yours Trails"de 2018 (un challenge au niveau européen de chantiers de création, d’entretien d’amélioration des sentiers VTT). Lors du challenge, le pays qui déploie le plus de chantiers et de volontaires se voit récompensé.

L’opération montée avec le Parc a été très remarquée, puisqu’elle  était la seule en Europe inscrite par une telle collectivité (les autres chantiers sont généralement  portés par des associations ou des particuliers). Ce challenge fut d'ailleurs remporté cette année-là par notre pays. Si vous souhaitez jeter un coup d'oeil, voici la vidéo tournée par l’équipe 5CHAMP1 et Geoffrey LECLERC qui résume l’opération: https://youtu.be/2364k5fgQQ8

 

En 2019, le Parc est revenu me solliciter avec ma petite équipe pour collaborer avec lui et le Relais Sport Santé de Bouzy (avec Baptiste GAULT) afin d’apporter notre expertise sur certaines parties d’un nouveau circuit de VTT au départ de la halle des sports de ce village. Nous avons donc inscrit ce chantier au challenge "Take Care of Your Trails" de 2019. 

Ce chantier était particulièrement intéressant en terme de transversalité puisqu’un grand nombre des volontaires présents ce jour de printemps 2019 était membre d’un club de course à pieds local (Courir pour un Avenir) très intéressé par la démarche et heureux de pouvoir bénéficier d’un parcours tracé aussi bien pour le VTT que pour le trail. Et une fois de plus, cette coopération avec un Parc Naturel Régional pour ce challenge s’est illustré car toujours unique en Europe!

 

Pouvez-vous nous partager votre endroit préféré en Montagne de Reims?

Un de mes endroits favoris c’est à la lisière du Bois du Clos, à l’Est de Louvois et à quelques encablures de la Tour Brisset. Si vous avez l’occasion de sortir du bois à la tombée du jour, vous aurez, outre les chaudes couleurs du couchant, un mélange parfait de tous les paysages du Parc. Assis dans cette prairie face au coucher de soleil, votre regard portera inévitablement au Sud-Ouest  dans le val de Livre jusqu’au promontoire de Mutigny. Un val où se succèdent de manière harmonieuse vignes, champs, villages, haies et forêts. Le paysage qui représente le mieux pour moi le Parc!

 

Avec le déconfinement, qu'avez-vous fait en premier?

Retourner dans la nature !!! Car je réside en ville et mes longues vadrouilles sportives ou non dans la Montagne de Reims m'ont énormément manqué! 

Dès le premier jour de déconfinement, j'ai directement quitté le bureau pour me rendre dans une zone humide à proximité du territoire du Parc pour m'asseoir sur une souche afin d’écouter les bruissements de la nature et de sentir les odeurs de pollen autour de moi! Prochainement, je vais prendre mon vélo et me diriger vers la Montagne de Reims en savourant mon parcours qui m'amènera à traverser la plaine et ses champs, puis les vignes, les villages de coteaux et enfin entrer dans  le massif forestier qui couronne le “plateau” de la Montagne de Reims au niveau de Trépail. Je pense que je vais savourer chaque kilomètre de cette longue randonnée!